close

Ce titre barre les unes de certains quotidiens camerounais en kiosque ce mardi. En effet d’après un communiqué du cabinet civil de la présidence de la république, le chef de l’Etat devra s’adresser ce soir dès 20h à ses compatriotes. Une adresse peu commune aux habitudes du locataire d’Etoudi quand on sait les dates et les canaux de ses sorties officielles. Celle de ce soir plonge l’opinion dans un bouillon d’interrogation l’une d’entres elles est : « Paul BIYA mettra –il la clé sous le paillasson? ».

Par Majesté Joël NLOMNGAN

Tic Tac, Tic Tac… Comme des fans de football attendent le coup d’envoi d’un match décisif, les millions de camerounais ont le regard braqué sur leurs pendules et attendent les coups de 20h, heure à laquelle le président de la république du Cameroun Paul BIYA devra s’adresser à l’ensemble de ses compatriotes. Cette sortie du Chef l’Etat est peu ordinaire en ce sens qu’il avait habitué les camerounais à deux soties officielles par an au soir du 10 février et du 31 décembre, depuis plus de 37 ans. Paul BIYA jusqu’à ce jour a très difficilement dérobé à cette règle devenue tradition sauf en cas de force majeurs comme lors des émeutes de la faim en février 2008. A l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2018, ses multiples appels à un retour de paix et d’apaisement dans les régions en crises dont le Nord Ouest et le Sud Ouest, le président Biya avait opté pour les canaux modernes de communication dont « tweeter » où il en était devenu très actif. Mais sauf qu’à ce jour où, même si certains refusent de l ‘admettre le Cameroun va mal, très mal dalleurs ; le pays est secoué depuis près d’une décennie par de nombreuses attaques à son intégrité. Justifié par des crises dans certaines parties de son territoire, le cas des régions septentrionales, des régions dites anglophone, des régions de l’Est, ajouter a cela la crise post électorale initiée par les leaders du MRC, la crise économique, la CAN manqué de 2019, les détournement des fonds publics, les abus de pouvoirs, le temps est peut être indiqué pour le Père de la nation de donner son opinion ; un opinion très attendu et depuis fort longtemps.

Notre inquiétude à propos de cette adresse bien salutaire, n’est pas la forme mais le fond. Le Président Biya servira t-il encore du « réchauffé » ? à ses compatriotes ou fera t-il il preuve de sagesse à l’africaine.

Les camerounais l’attendent dans plusieurs sujets délicats où il devrait se prononcer à savoir la crise anglophone, fédéralisme ou Etat unitaire? Comment et avec qui se fera le dialogue tant promu? Graciera t-il les condamnés à vie ? Laissera t-il libre les détenues politiques malgré leurs actes barbares ? Fera t-il une descente dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest? Les questions en n’en plus finir.

Contre tout attente Paul BITA pourrait-il copier l’exemple de son prédécesseur Ahmadou Ahidjo ou encore celle du Pape Benoit XVI récemment lui qui sentant ses forces s’affaiblir a décédé de mettre la clé sous le paillasson et laisser place à un esprit plus frais ayant des forces neuves. Bien sûr cette option n’est pas la plus en vue, mais elle n’est pas non plus à négliger.

Quelques soit l’angle principale de cette sortie du président Paul BIYA, elle reste tout de même la bienvenue.

Il était bien temps, même s‘il a fallu du temps…

Leave a Response