close

Ils réclament plus deux mois de salaires impayés par la compagnie.

Dans une correspondance adressée au Directeur Général de la compagnie aérienne camerounaise, la Cameroon Airlines Corporation (Camair-co) en date du 9 avril 2019 dernier, les délégués du personnel ont laissé entendre leurs leur ras-le bal relatif à l’attente incessante de leurs salaires des mois de février et mars 2019.

Dans cette lettre adressée à monsieur, Ernest Dikoum, il bien mentionné en objet : «  Paiement des salaires des mois de février et de mars 2019 ». « Nous venons de passer deux mois sans salaires, et là nous démarrons un troisième mois sans espoir de sortir de cette mauvaise spirale. Cette situation a plongé les employés dans un état de précarité multiforme et croissante. Depuis plusieurs mois, un salaire sur deux est payé. Quand bien même un employé recevrait un salaire sur deux, ses charges restent de l’ordre de deux mensualités et in fine, entre les engagements bancaires, les factures et charges diverses, il se retrouve débiteur à peine son compte crédité ». Ecrivent-ils.

Selon des sources internes , cette situation impact sur le plan moral, psychologique, sécuritaire et même du rendement des employés qui manquent de concentration et ne peuvent plus pour la plupart se rendre à leur lieu de travail.

La situation des salariés de la Camair-Co ne surprend pas. Cette compagnie aérienne connaît des turbulences depuis plusieurs mois. La quasi-totalité de la flotte (six aéronefs) est clouée au sol. À cause de l’immobilisation d’une partie de sa flotte, le transporteur aérien public a engrangé seulement 1,4 milliard de FCFA de revenus au mois de janvier 2019. Une performance largement en dessous de la moyenne mensuelle de 2,4 milliards de FCFA enregistrée tout au long de l’année 2018.

 

(Source Investir au Cameroun)

 

Leave a Response