close

L’instance faitière du football camerounais a désormais un président légal à sa tète. Il a été élu au cours d’une assemblée générale tenue mercredi à Yaoundé.

 

Seidou Mbombo Njoya succède ainsi à Iya Mohammed, six ans après sa destitution l’institution. Depuis 2013, trois directions se sont succédées, dont deux Comités de Normalisation et un bureau élu qui n’a pas pu résister à la vérification des tribunaux. Nouvellement élu, au vu des nombreuses irrégularités qui ont émaillé les différentes élections, on prend déjà les paris sur la durée de ce président élu. Les activités de vote se sont déroulées ce mercredi au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo, une banlieue de la capitale politique du Cameroun, Yaoundé. Malgré quelques éclats de voix concentrés autour de la personne de Me Dieudonné Happi qui souhaitait tout gérer à sa manière, les travaux se sont passés de manière paisible.

Seidou Mbombo Njoya remporte le suffrage à la majorité des avec 46 voix sur les 66 exprimées. Avant de devenir président de la Fecafoot il aura été:

– Ancien vice-président de la Fécafoot

– Président du Fédéral du Noun, un club de 2e division

– Responsable du Protocole d’Issa Hayatou à la Confédération africaine de football (CAF)

– Directeur du bureau de la Fédération internationale de football (FIFA) en Afrique centrale.Tous les candidats se sont engagés à respecter les résultats sortis de l’urne, en espérant que le vainqueur se dédira entièrement à développer le football et à travailler de manière consensuelle.

Leave a Response