close

Le Cameroun et l’opérateur chinois des télécommunications sont main dans la main depuis bien des années. L’entreprise fondée en 1987, et dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine, accompagne notre pays dans son chantier de développement numérique…

 

Présente au Cameroun depuis 2005, l’entreprise chinoise des télécommunications Huawei Technologies Co-Ltd, dont l’activité principale est la fourniture des réseaux de télécommunication, des matériels, des logiciels et des prestations de services aux opérateurs. En plus, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et Cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays à travers le monde.

Ces prestations multiples aux côtés du Cameroun ont flatté le chef de l ‘Etat Paul Biya, qui, lors de sa visite d’Etat en chine le 26 mars 2018 n’a pas manqué de visité les locaux de la Direction Générale de cette entreprise basés à Shenzhen. Après son passage dans les installations du géant technologique chinois, le Chef de l’Etat a eu des entretiens avec les hauts responsables de cette structure qui lui ont signifié leur volonté de faire du Cameroun un point focal stratégique en matière de Technologies de l’information et de la communication dans la sous-région Afrique-centrale. Ils ont aussi réitéré l’engagement de Huawei à œuvrer pour le développement de l’économie numérique au Cameroun. Le Président de la république pour sa part, a laissé entendre que sa visite au cœur de cette firme marque la volonté du Cameroun à travailler avec l’opérateur et a souhaité voir le succès de la coopération entre le Cameroun et l’entreprise chinoise des télécommunications. Une coopération qui porte déjà de fruits.

Au chapitre des réalisations,  la firme chinoise  a doté la localité de Mvomeka’a, village natal du chef de l’Etat, situé dans la région du Sud, d’une mini-centrale solaire, constituée de 293 panneaux photovoltaïques et 93 lampadaires, pour une capacité de production de 73 KW d’énergie électrique par jour. L’infrastructure a été inaugurée le 27 août 2015 par l’ancien ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna. Un projet qui devrait s’étendre à travers le pays, et permettre d’électrifier 1000 autres localités. Dans le même registre, 200 lampadaires solaires ont été installés sur le campus de l’Université de Yaoundé II Soa, dans la banlieue de la capitale camerounaise, et 400 autres  sont visibles sur la route qui dessert le campus universitaire de Soa, sur une distance d’environ 10 Km. L’Agence de régulation des télécommunications (ART) n’est pas en reste, elle a attribué à l’équipementier chinois Huawei, un contrat pour la fourniture, l’installation et l’exploitation d’une base de données centralisée, en vue de la gestion de la portabilité des numéros mobiles au Cameroun.

 

Classé 3ème équipementier télécoms dans le monde, la firme chinoise Huawei est devenue le principal partenaire du Cameroun en matière de développement des télécoms. En effet des prestations telles que, le déploiement de la fibre optique dans le pays ; le lancement du Ctphone, (téléphone fixe itinérant) , ou encore la construction du réseau GSM de l’opérateur historique Camtel et l’installation du câble sous-marin SAIL (South Atlantic Inter-Link) qui connecte le Cameroun au Brésil sont également à mettre à son actif même si la liste des réalisation est exhaustive.

Au Cameroun Huawei emploi plus de 300 personnes dont 70% sont des nationaux, l’entreprise à mis sur pied un programme « Seeds For The future » qui a déjà permis à plus de 20 étudiants des universités publiques camerounaises d’obtenir des bourses de formations d’une durée de deux semaines en son siège en Chine. Pour dire en un mot que le Cameroun et l’entreprise Huawei Technologies Co-Ltd, c’est une coopération gagnante…

Joël NLOMNGAN

Leave a Response